Le rapporteur public demande que soit annulé le choix du PPP pour les écoles de Marseille

Ce mardi 29 février, est venue à l'audience du tribunal administratif de Marseille la requête engagée contre le choix arrêté par la Ville de construire ou reconstruire 36 écoles via un PPP de plus d'un milliard d'euros.

 

 

A cette occasion le rapporteur public a invité le tribunal à annuler la délibération du 16 octobre 2017 par laquelle le conseil municipal a pris cette décision. Il a souligné en effet qu’ "il est difficile de conclure que le PPP est plus avantageux" qu'une procédure classique.

 

 

Pour argumenter ses conclusions, le rapporteur évoque notamment le coût de maîtrise d'ouvrage qui "apparaît sous-évalué" à l'avantage du PPP et  "l'absence de transparence des données" utilisées pour le calcul du risque, là encore au profit de la solution PPP.

 

 

Le tribunal administratif a mis sa décision en délibéré au 12 février prochain.

 

 

Rappelons que le SNSO, avec notamment les architectes, la Capeb, des élus, des administrés et les parents d’élèves, s'est fortement investi pour dénoncer un choix irresponsable de la Mairie qui exclue les PME d’accès direct à cette importante part de la commande publique, et ce, sur toute la durée du PPP, soit 25 ans.